En cours
Le 16/01/2021:

Somnilivre
Le 14/01/2021:

Avons-nous vu le même film ?
Le 07/01/2021:

D comme Dicker
Le 27/12/2020:

Pause solaire
Le 19/12/2020:

Kings quoi ?

Latest News

 


Les Tops/Flops 2020

Le 31/12/2020 à 00h12

2020, plus besoin de le préciser, fut à chier. Ouais, y en a marre de mâcher ses mots donc j'y vais franco.
Niveau lectures, j'ai lu 29 livres (2,4 livres/mois) cette année, beaucoup moins que d'hab mais il y a une bonne raison à ça : parmi ces ouvrages, j'en ai quand même lu 3 gros voire très gros (le fameux Ulysse de Joyce quand même, ainsi que Les Enfants de minuit de Salman Rushdie et Une colonne de feu de Ken Follett, qui m'ont tous deux pris respectivement un mois). Et puis il y a eu toutes mes lectures de futures vidéos pour Amsterdam et la Jamaïque, dont les tournages sont reportés à l'année prochaine (enfin, c'est toujours pas gagné hein), qui m'ont comme d'habitude freinée dans l'avancée de ma propre PAL. Les choses semblent se répéter à ce niveau-là...
Cette année d'ailleurs, je n'ai décerné aucun macaron "navet" et seulement deux macarons "must-read". Autant vous dire qu'il y a eu des choses sympas et d'autres moins bien, mais que j'ai eu très peu de sensations hyper positives. Ulysse m'a rendue dingue pendant des mois, ça oui, mais certains jeux littéraires sont trop bien faits et intelligents pour être vache et lui filer un macaron "navet", quand bien même ce livre se fout de notre gueule et reste incompréhensible pour la majorité.
Mais il faut bien faire ce classement, alors c'est parti.

Pour rappel :
2009 : 7 livres lus soit en moyenne 1,8 livres/mois (de sept à décembre – 4 mois)
2010 : 18 livres lus soit en moyenne 1,8 livres/mois (de janvier à octobre – 10 mois)
2011 : 14 livres lus soit en moyenne 1,2 livres/mois
2012 : 31 livres lus, soit en moyenne 2,6 livres/mois
2013 : 54 livres lus, soit en moyenne 4,5 livres/mois
2014 : 46 livres lus, soit en moyenne 3,8 livres/mois
2015 : 49 livres lus, soit en moyenne 4 livres/mois
2016 : 43 livres lus, soit en moyenne 3,6 livres/mois
2017 : 34 livres lus, soit en moyenne 2,8 livres/mois
2018 : 32 livres lus, soit en moyenne 2,6 livres/mois
2019 : 35 livres lus, soit en moyenne 2,9 livres/mois

Voici les lauréats de cette année :

Le Bottom 5 2020

# 5 Ulysse, James Joyce, 15 septembre : parce qu'il faut que je rentabilise ma lecture dans tous les sens possibles que que vu le monstre ardu et incompréhensible, il fallait quand même bien qu'on le mette ici parce qu'il faut pas croire que j'ai passé dix mois de joie à le lire.

# 4 The Girl Who Played with Fire, Steig Larsson, 27 janvier : parce que c'est quand même hyper long et répétitif et qu'en plus on doit se taper le tome 3 si on veut savoir la fin.

# 3 A Day and a Night and a Day, Glen Duncan, 12 juillet : parce que quand t'attends 10 ans pour lire un livre et qu'en fait il est décevant au possible, ça mérite la 3ème place.

# 2 The Autobiography of My Mother, Jamaica Kincaid, 19 juillet : parce que y en a marre de se faire dire que c'est génial pour acheter le livre alors qu'en fait ça l'est pas.

# 1 Le Livre de Dave, Will Self, 9 juin : parce que y a des livres comme ça avec lesquels ça passe ou ça casse et que clairement de mon côté ça a très vite cassé.

Le Top 5 2020

# 5 L'Authentique Pearline Portious, Kei Miller, 18 octobre : parce que cet auteur sait transmettre sa magie dans ses livres.

# 4 The Big Short, Michael Lewis, 12 juin : parce que même si c'est pas simple, on comprend enfin comment la crise de 2008 et les années de disette qui ont suivi ont pu se produire et comment le monde de la finance, parmi tant d'autres, est bien pourri.

# 3 Les Enfants de minuit, Salman Rushdie, 19 avril : parce que c'est un très grand auteur et un très grand livre.

# 2 L'Attentat, Harry Mulisch, 10 mai : parce que ce fut une belle surprise sortie de nulle part et que c'est un roman touchant sous bien des formes.

# 1 By the Rivers of Babylon, Kei Miller, 12 septembre : parce que c'est un livre chargé en histoire, en émotion, en injustice, en poésie et qu'on attend le prochain ouvrage de l'auteur avec impatience tant son talent de conteur est puissant.

Alors pour l'année prochaine, on va essayer de faire un peu mieux que 29, avec peut-être moins de gros livres. Je vais poursuivre mes lectures pour les vidéos, au moins j'ai "gagné" du temps là-dessus.

Je vous laisse, à l'année prochaine !

Sophie, alias Ma Livriothèque




...

Le 19/12/2020 à 02h53

Si même les valeurs sûres nous font défaut, que nous reste-t-il ?

J'étais tellement sûre que j'allais kiffer le tome 3 des aventures de Kingsbridge que je me suis pris une claque ces dernières semaines avec ce livre qui m'a plus énervée qu'autre chose.

Enfin bref, next...




Le meilleur des mondes ?

Le 21/11/2020 à 21h25

Eh bien voilà, j'ai pu visionner les 9 épisodes de la série 'Brave New World', adaptée du roman éponyme d'Aldous Huxley. En France, elle semble être disponible sur Amazon prime.

Un peu comme pour la série qui a adapté 'L'Homme du Haut-Château', les scénaristes ont pris le parti de garder le concept de l'histoire originelle avec les mêmes personnages principaux, mais dévient bien sûr de la trame exacte du roman pour développer d'autres questions éthiques et philosophiques, tout en réécrivant une bonne partie de l'intrigue (Lenina et Bernard ne se font normalement pas attaquer lors de leur visite chez les sauvages, ou encore la mère de John meurt dès son arrivée à New London au lieu de se suicider à petits feux). Aussi, le personnage de Lenina est rendu bien plus humain et complexe, elle qui s'amourache pour de vrai de John et rêve de liberté, de se libérer des carcans de la société dans laquelle elle vit (on est loin de la pimbêche du bouquin).

Les thèmes sont quasi les mêmes mais bien plus développés et poussés. On se délecte particulièrement de la représentation du "Savage Land" dans les pubs, ou de la consommation systématique du soma en cas de la moindre contrariété à l'horizon. J'ai personnellement apprécié que le rôle de Mustapha Mond soit joué par une femme (qui ne porte pas ou presque de maquillage, encore mieux !), ce qui contrebalance grandement un aspect hyper machiste du roman qui fait de toutes les femmes de New London des objets sexuels à la demande. D'ailleurs, l'ajout de l'intelligence artificielle Indra qui contrôle tout et cherche à prendre le pouvoir permet également à une femme d'interpréter ce rôle, des rôles de leader en somme.

Par contre, la fin a de quoi hérisser un peu les poils, à plusieurs niveaux. Dans le livre, John "le sauvage" ne survit pas à la société qui l'a accueilli, alors qu'ici il s'abrutit d'amour tout seul dans son coin. Lenina prend le pouvoir de la société après une opération génocide anti Alphas et Bêtas de la part des Epsilons (oui, vous avez bien lu), et Indra s'empare du corps de Bernard pour aller contrôler le pays des sauvages, vu qu'elle s'est fait chasser de New London. Rien que ça...

Moi qui connaissais la fin du livre, je ne m'attendais pas à ce que cette série soit plus qu'une mini-série, comme c'est la mode en ce moment. Sauf que Jules, lui, était déçu que ça s'arrête là vu que la fin suggère un mystère contenu dans une boîte tout aussi mystérieuse et donc une suite. Vérification : le scénario prévoyait bien une saison 2 mais la série a été annulée. Moi je ne me sens pas plus perturbée que ça, trouvant même la fin dans la réécriture globale de l'histoire plutôt satisfaisante.

Encore une fois, regarder cette adaptation ne permet pas de dire que c'est comme si on avait lu le livre, vu les différences extrêmement nombreuses et flagrantes. Mais elle donne une très bonne idée de l'univers d'Huxley et des concepts qu'il développe. Alors, on choisit le bonheur ou la liberté ?




"La patience est l'art d'espérer dans les maux."

Le 15/11/2020 à 20h18

Je vous propose aujourd'hui une nouvelle critique de livre : Early Riser de Jasper Fforde. Il m'a fallu un bon mois pour le lire... J'avais prévenu !

J'enchaîne avec un autre qui va aussi me prendre du temps. Il s'agit d'Une colonne de feu de Ken Follett que, je vous assure, je meurs d'envie de lire depuis des mois. Cela fait des mois que j'ai envie, BESOIN même, de lire un truc historique, une saga, une histoire qui m'embarque. Normalement avec Follett, je devrais être comblée.

Avec les confinements qui reprennent ou se prolongent et les interdictions de voir la famille, les amis, de voyager, il y a de quoi se sentir très frustré. Chez moi en Californie, on commence à se dire qu'on va oublier Thanksgiving et que Noël se fera tranquille aussi.

Notre patience est vraiment mise à rude épreuve et on espère tous qu'une solution commencera à être proposée au printemps/à l'été prochain. En attendant, nous avons les livres pour nous permettre de patienter en sûreté chacun dans sa bulle familiale. C'est l'occasion de réduire sa PAL, ou d'acheter des titres qui nous font de l'oeil depuis un moment et qu'on a plus le temps maintenant de dévorer.

A très vite pour de nouvelles aventures livresques.




Faut oublier

Le 19/10/2020 à 04h25

Et voilà donc, comme annoncé sur Facebook il y a quelques jours, que mon voyage en Jamaïque au mois de novembre est annulé.

Comme tous les autres, il est reporté à 2021. En fait, une bonne partie de notre vie est reportée à 2021...

Voici donc aujourd'hui la dernière critique de littérature jamaïcaine avant un bon moment, le temps que je me remette de mes émotions (déception, frustration, impatience, déprime, etc...) et que je lise des bouquins de ma PAL.

Franchement, c'est pas les objectifs qui manquent, plutôt la motivation. Alors je vais y aller, mollo, tranquille. Si j'arrive à lire 3 livres d'ici la fin de l'année, ce sera quand même bien (je dis 3 parce que le Jasper Fforde que je viens de commencer en fait 400 en grand format en anglais, qu'après je veux poursuivre avec Une colonne de feu de Ken Follett, vous savez, le poche qui fait 992 pages..., et qu'il y aura potentiellement la place pour un autre, on verra lequel). Donc voilà, tranquillouuuuuu !

J'ai toujours deux adaptations à voir, leurs critiques vont sûrement venir pimenter un peu le site en attendant des critiques de livres !

Continuons donc à patienter, à nous cultiver, à lire, à découvrir. Parce que les évènements récents en France et aux Etats-Unis (entre autres) continuent de nous prouver que l'obscurantisme et l'ignorance ne sont malheureusement pas morts.

XOXO




Recherches par thèmes

Derniers commentaires

S.L, le 21/12/2020 à 19h34:
Une colonne de feu de Ken Follett
Vanessa, le 19/12/2020 à 19h40:
Une colonne de feu de Ken Follett
S.L, le 16/09/2020 à 18h33:
Ulysse de James Joyce
D.L., le 16/09/2020 à 18h09:
Ulysse de James Joyce
S.L, le 08/09/2020 à 20h50:
Testament à l'anglaise de Jonathan Coe

Statistiques

Nombre d'auteurs : 283
Nombre de livres : 390
Nombre de films : 153

320940 visiteurs


Download free Dreamweaver templates only at JustDreamweaver.com
Fond PSD créé par ydlabs - fr.freepik.com